SINOUÉ, Gilbert. Avicenne ou La route d’Ispahan,

SINOUÉ, Gilbert. Avicenne ou La route d'Ispahan,

SINOUÉ, Gilbert. Avicenne ou La route d’Ispahan, Collection Folio (n° 2212), Gallimard, 1990, 533p.

«Moi, Abou Obeïd el-Jozjani, je te livre ces mots. Ils m’ont été confiés par celui qui fut mon maître, mon ami, mon regard, vingt-cinq années durant : Avicenne, prince des médecins, dont la sagesse et le savoir ont ébloui tous les hommes. De Samarkand à Chiraz, des portes de la Ville-Ronde à celles des soixante-douze nations, résonne encore la grandeur de son nom…»

Ainsi commence le récit consacré à l’une des plus hautes figures de la pensée universelle.

Né en 980 à Boukhara, Avicenne, ou Ibn Sina, est à dix-huit ans le médecin le plus renommé de son temps. Pris dans les remous et les guerres qui agitent les confins de la Turquie et de la Perse du XIe siècle, il est tour à tour nomade, exilé, vizir. Sa dernière étape le conduit à Ispahan, cité sublime, où il meurt à cinquante-sept ans après avoir bu, jusqu’à l’ivresse, à la coupe du savoir et de l’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelle
page
Rechercher sur le site
Scroll Top