Fariba Adelkhah: les paradoxes de l’Iran : Idées reçues sur la République islamique

Les paradoxes de l'Iran : Idées reçues sur la République islamique

vieilles civilisations, vieilles idées reçues… L’Iran est le pays des poètes et des roses, la patrie des Mille et Une Nuits, celle de Farah Diba, de Khomeyni et de la République des mollas. C’est aussi le pays qui cherche à se doter de la  » bombe islamique « , celui où la condition féminine est déplorable et dont le peuple aspire à sortir de la révolution religieuse. Pour dépasser ces idées reçues, il faut d’abord commencer par parler de l’Iran comme d’un pays ordinaire, façonné par son histoire longue et différenciée selon les époques. II faut aussi prendre appui sur l’observation des pratiques sociales concrètes des Iraniens et de leurs effets, parfois inattendus, sur l’avenir du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher sur le site
Scroll Top