Lettre à toi qui voyage en Iran : l’Iran n’est pas l’Iraq

Tombeau de Cyrus Le Grand

Résumé

La sécurité est l’une des principales caractéristiques prise en compte dans le secteur du tourisme. Pour un touriste, le degré de sécurité de la destination est l’un des plus importants facteurs lui permettant de choisir son voyage.

Cet article a l’intention de répondre à cette question primordiale concernant le tourisme en Iran en s’appuyant sur l’expérience personnelle de son auteur. Il aborde également les craintes résultant de la situation géographique de ce pays au Moyen-Orient et les raisons qui génèrent un stress, d’ailleurs infondé, telles que, par exemple, la confusion entre l’Iran et l’Iraq, due à la ressemblance de leurs noms en latin. Le manque de connaissances concernant l’Iran, les idées préconçues le concernant et parfois même les médias ne font qu’alimenter cette crainte.

Mots clés :  sécurité, Iran, Iraq

Iran et la sécurité : Doute et peur de choisir

Mon cher ami touriste, peut-être, parfois, lorsque tu choisis la destination de ton prochain voyage, tu jettes un bref coup d’œil sur le nom de l’Iran et tu hésites pour aller dans ce pays, mais tu y renonces ensuite car de nombreuses images, des récits alarmistes et des évènements effrayants surgissent dans ton esprit. Je voudrais un peu t’éclairer au sujet de toutes ces choses, car d’autres images, par ailleurs, te font regretter, in fine, d’avoir renoncé à ce voyage en Iran.

Tour d'AZADI ( Shahyad), les fêtes de 2500 ans de monarchie, 1971

Tour d’AZADI ( Shahyad), 1971

Je sais que le premier élément nécessaire pour un voyage réussi, riche de souvenirs est d’être assuré que la destination est sans risques. Tu as raison, car tu désires voyager et avoir du plaisir, découvrir les beautés du pays, son patrimoine, faire connaissance avec d’autres cultures et entrer en contact avec des inconnus… etc. mais pas d’aller sur un champ de bataille !

Pour cette raison, il t’est peut-être arrivé de supprimer l’Iran du programme de ton voyage. Mais n’as-tu jamais réfléchi aux raisons ayant abouti à cette décision ? Ne t’es-tu jamais demandé si cette image véhiculée par les médias était fondée ou non ? As-tu pensé aux responsables de ces représentations négatives et aux motivations les ayant guidés ?

Permets-moi de te relater quelques expériences personnelles.

 Moqarnats de la mosquée Vendredi, Ispahan

Moqarnats de la mosquée Vendredi, Ispahan

Quelques souvenirs sur la sécurité du voyage en Iran

Mon cher ami, ton inquiétude de voyager en Iran a été et est encore actuellement partagée par de nombreux autres touristes comme toi qui hésitent à découvrir mon pays. Permets-moi de te faire part de quelques souvenirs de touristes qui ont choisi cette destination.

En 2015, Asa et Andri, jeune couple islandais, avait décidé de quitter le froid et la neige d’Islande pour découvrir la vivante et si différente culture orientale de l’Asie. Comme de nombreux autres touristes, ils n’aimaient pas s’arrêter au Moyen-Orient. Il était convenu qu’ils resteraient seulement quelques jours à Dubaï en attendant que leurs billets pour le Sri Lanka soient prêts. Pendant ces quelques jours, la tentation de visiter l’Iran leur vint à l’esprit.

Certes, les histoires et les nouvelles qu’ils avaient entendues sur ce pays étaient négatives et stressantes, mais Asa et Andri décidèrent de prendre le risque de faire une courte incursion en Iran. Plus tard, Asa me raconta : « D’un côté, nous voulions voyager en Iran, mais d’autre part, nous nous rappelions les histoires dissuasives que nous avions entendues au sujet de ce pays.

Pont Tabia'at, Téhéran

Pont Tabia’at, 2015, Téhéran

Avant le voyage, nous pensions que ce pays était dangereux, car touché directement par les conflits de la région, mais nous nous sommes finalement décidés car l’Iran est un pays tellement beau que cela valait la peine de s’y rendre. Nous avons donc changé de destination afin de découvrir la réalité par nous-mêmes, soupçonnant les médias occidentaux de véhiculer délibérément une image négative de ce pays.

Toute la propagande négative que nous avions vue et entendue au sujet de l’Iran s’est rapidement révélée inexacte. D’autre part, ns avions beaucoup entendu parler de l’hospitalité des Iraniens, or, avant même d’y entrer, alors que nous attendions notre vol pour l’Iran à l’aéroport, nous avons fait la connaissance d’Iraniens qui nous ont invités à aller chez eux. »

Statut en Bronz de Syavash, Jardin Ab-o-Atash, Téhéran

Statut en Bronz de Syavash, l’un des personnages du Livre des rois de Ferdowsi, Jardin Ab-o-Atash, téhéran

Asa et Andri qui voulaient seulement rester deux ou trois jours en Iran, ont été si subjugués par ce pays et ses différents peuples qu’ils l’ont parcouru du sud au nord, de Chiraz à Yazd, Kerman, Ispahan et Téhéran, de l’endroit le plus chaud du monde dans le désert de Chahdad à Kerman jusqu’aux pistes de ski enneigées de Dizine au nord de Téhéran. Dans toutes les villes, ils ont été chaleureusement accueillis par les Iraniens qui, selon leurs anciennes traditions, ont ouvert leur maison à ce couple hôte en Iran. Andri nous a dit : « Chaque instant de ce voyage en Iran nous a laissé des souvenirs impérissables. »

J’ai rencontré beaucoup de cas semblables à celui de Asa et Andri. Il y a quelques mois Elizabetha, une touriste italienne qui avait voyagé en Iran l’année dernière, me dit : « Quand j’ai pris la décision de venir en Iran, tous mes proches avaient peur ; ils ne m’empêchaient pas d’entreprendre ce voyage, mais ils étaient étonnés de ce choix et me demandaient sans cesse si je voulais vraiment voyager en Iran.

J’étais certes inquiète, mais je ne le montrais pas. En fait, les informations et les images des médias ne me rassuraient pas, loin de là et je ne savais pas vraiment si ce pays pouvait être sans danger. Mais lorsque je suis arrivée à Téhéran, j’ai oublié toutes mes inquiétudes lors de ma première confrontation avec la ville et les gens. Je n’ai ressenti aucun sentiment d’insécurité.»

L’un des témoignages le plus intéressant est celui de Benjamin Martini, touriste et réalisateur français. En 2016, il se lança dans un voyage en Iran partageant les mêmes angoisses que les autres touristes. Sais-tu, ami, quel a été le résultat de son voyage ? Un film documentaire appelé « N’allez pas en Iran. » Cherche-le sur YouTube et visionne-le ! Benjamin voyagea seul dans différents endroits de l’Iran.

 Dôme de la mosquée Sheikh Lotfollah, Ispahan

Les décorations de l’intérieur du Dôme de la mosquée Sheikh Lotfollah, Ispahan

Dans son film, il critique, avec humour, tous les clichés négatifs des Occidentaux sur l’Iran. Il passa tout son long séjour en Iran chez des Iraniens où il fut reçu comme un hôte de marque. Dans son documentaire, il raconte que son voyage a été presque gratuit ; il avait seulement dépensé pour les cadeaux qu’il donnait aux personnes qui l’avaient gratuitement accueilli chez elles dans les différentes villes.

A la fin de son voyage, il était si passionné par l’Iran que dans son film, il dit à tous ceux qui avaient de fausses peurs et des inquiétudes au sujet de ce pays de ne pas y aller, car s’ils le faisaient, ils ne voudraient plus en repartir et ils n’auraient qu’une idée en tête : y revenir le plus rapidement possible.

Mon cher ami, j’ai lu et entendu de nombreux témoignages et souvenirs de ce genre. Je ne veux pas te fatiguer en te les exposant tous. Tu sais, je ne prétends pas que mon pays est le paradis et n’a aucun défaut, pas du tout, mais je voudrais seulement te mettre en garde. Beaucoup de médias occidentaux ne sont pas objectifs, ils diffusent des images erronées qui trahissent la réalité. Je voudrais te dire que mon pays est l’une des régions les plus sûres du monde. Sais-tu par exemple que l’Iran a le taux le plus faible de crimes et de délits tels que assassinats, vols et un taux de suicide très faible et ceci dans le monde entier ?

 

L’Iran, îlot de stabilité et de sécurité

Mon cher ami touriste, tu vois et entends, toi aussi, certainement, tous les jours des informations, des rapports et de troublantes images de guerre, de tueries, de bombes, de destructions, d’anéantissement, etc. au Moyen-Orient. Ces tristes nouvelles en provenance de l’Afghanistan, du Pakistan, du Yémen, de la Syrie et de l’Iraq sont vraiment inquiétantes et désolantes. Tu seras peut-être étonné, mais dans cette mer d’insécurité, l’Iran est un îlot de stabilité, de sécurité et de paix.

La Place Royale, Ispahan

La Place Royale, Ispahan

Les médias que tu as l’habitude de consulter n’apprécient peut-être pas que tu aies une vision différente. Mais je voudrais te dire qu’avec son immense superficie de plus de 1 600 000 mètres carrés, l’Iran est le seul pays de la région à jouir d’une sécurité totale et d’une paix sociale. J’aimerais que tu viennes pour voir, de tes propres yeux, que je ne fais que décrire la réalité.

Crois-moi, cette propagande mensongère a une influence importante sur les mentalités. Elle crée de la peur, à tel point que la ressemblance de deux noms peut parfois même susciter la panique, ce qui est totalement irrationnel.

 

L’Iran n’est pas l’Iraq

Mon cher ami, maintenant que nous avons abordé le sujet des médias et de leur influence négative concernant les représentations que les Occidentaux se font de l’Iran, permets-moi de te donner un intéressant et très important exemple. Lors de l’attaque de la Yougoslavie contre la Slovanie en 1991, des milliers de touristes qui avaient réservé des billets ou des hôtels pour se rendre en Slovénie annulèrent leur voyage, la plupart d’entre eux renonçant à s’y rendre, ayant confondu la Slovanie (une région de Croatie) et la Slovénie dont le nom était cité dans les informations et les médias comme une région déchirée par la guerre.

La vague d’images effrayantes et d’informations fausses avait induit en erreur les touristes européens. Je t’ai relaté cet exemple célèbre pour te dire que mon pays est, lui aussi, victime d’une situation comparable depuis longtemps. A maintes reprises, des touristes ont été trompés par la ressemblance de nom entre l’Iran et l’Iraq, seule la lettre finale étant différente à l’écrit. Bien sûr, les médias choisissent parfois de créer et ne pas rectifier volontairement cette erreur auprès des voyageurs et des touristes.

Mosquée Imam(Royale), Ispahan

Mosquée Imam(Royale), Ispahan

Il est vrai que Iran et Iraq se prononcent et s’écrivent presque de la même manière et que l’Iraq est situé aux frontières occidentales de l’Iran, mais les différences entre ces deux pays sont fondamentales. Cette proximité géographique et la similitude des noms engendrent stress et peurs pour voyager en Iran.

Ce qui est intéressant de noter, c’est que cette erreur est si courante que Carol, un touriste américain qui était venu en Iran il y a quelques mois, me disait : « Avant ce voyage, je croyais que l’Iran et l’Iraq ne formaient qu’un seul pays et je pensais même que l’Iran était un pays arabe. »

Tu sais, je suis vraiment désolé que l’Iraq soit confronté à la guerre et à l’insécurité. Si ce pays était en paix, stable et sûr, je suis persuadé qu’il serait considéré comme l’une des meilleures destinations touristiques. Qui pourrait renoncer à visiter un pays situé au cœur de la Mésopotamie, l’un des berceaux de la civilisation humaine ?

Quoi qu’il en soit, je voulais que tu saches qu’en Iran, il n’y a ni guerre, ni attaques, ni attentats à la bombe. Je voulais te rassurer et te dire que mon pays, l’Iran, qui a ouvert ses portes à tous les visiteurs, vit dans la tranquillité, la paix et la sécurité totale. J’aimerais te dire de ne jamais confondre l’Iran et l’Iraq.

 

Si tu veux découvrir l’histoire de la civilisation, viens en Iran

Mon cher ami touriste, à quels éléments penses-tu pour choisir une destination ? A son histoire millénaire ? Aux vestiges toujours visibles des anciennes civilisations ? A sa culture riche et raffinée ? A ses beautés naturelles ? Que tu optes pour tel ou tel aspect, ma meilleure proposition est de faire le choix de l’Iran.

Voyager en Iran, c’est se plonger au cœur de l’histoire de l’homme   dans le plus ancien berceau de la civilisation humaine. C’est aller à la rencontre des différents évènements ayant jalonné son histoire et découvrir les étapes du développement de la culture humaine au cours des siècles. De Jiroft aux débuts de la civilisation humaine à Persépolis, les Achéménides furent les premiers fondateurs d’un empire unique au monde, les avant-gardes de la paix, de la tolérance, de la liberté de pensée, de la coexistence pacifique entre toutes les religions et les différentes façons de vivre.  Par la suite, un grand nombre d’envahisseurs sont venus, attirés par la riche culture et la splendide civilisation de ce pays et l’ont enrichie à leur tour.

Statut d'un jeune achéménide, Musée Iran Bastan, Téhéran

Statut d’un jeune prince perse,période achéménides, Musée Iran Bastan, Téhéran

Je sais certes que tout n’est peut-être pas toujours idéal pour toi dans mon pays. Je sais que tu aimerais peut-être aller dans les bars et boire de l’alcool pendant ton voyage, nager avec ton épouse ou ta fiancée et tu réalises que cela est impossible en Iran. La nécessité pour les femmes de porter un foulard, même si ce sont des Occidentales, n’est peut-être pas agréable pour toi.

Mais tu sais, partout, il y a des limites. Si ces restrictions te dérangent trop et que tu ne peux pas imaginer et supporter durant les quelques jours de ton voyage en Iran ces restrictions, renonce à ce voyage.  Mais sache que je t’aime même de lointain et que je respecte et apprécie ton regard et ta pensée.

Mais j’insiste, mon ami bien-aimé, la chaleur et la passion de mes compatriotes ainsi que la beauté sans pareille de mon pays valent la peine d’y passer quelques jours et de respecter ces limites. J’aime que tu observes ma culture et ma civilisation. Je désire que tu apprécies l’accueil des gens de mon pays, leur convivialité, leur chaleur, leur affection et leur ouverture d’esprit. Je voudrais que nous nous asseyions pour discuter et boire du thé ensemble, que nous nous apprécions en négligeant le monde de la politique. J’aimerais prendre tes photos de souvenirs de voyage, collaborer avec toi pendant ton voyage dans mon pays et te présenter l’Iran comme il a été et est réellement actuellement et pas comme certains qui croient le connaitre prétendent le décrire.

Faravahar, Symbole du Zoroastrisme

Faravahar, Symbole du Zoroastrisme, Façade du mausolée de Ferdowsi, Tous, Mashad

Je voudrais t’informer que, malgré certains interdits, mon pays a fait et fait encore tout ce qu’il faut pour rendre ton voyage de plus en plus agréable et mémorable et, par exemple, faciliter l’obtention du visa et réduire les frais malgré la longue distance.

Bref, mon cher ami, l’Iran est sûr, beaucoup plus que tu ne l’imagines. Mon pays est un îlot de tranquillité et de stabilité dans une région qui, depuis des années, est en proie à la déstabilisation et au chaos.

Mon Iran est beau et splendide, beaucoup plus que ce que tu as peut-être seulement lu ou entendu. Je pense que tu dois assurément t’y rendre pour le découvrir de près.

Mon Iran n’est pas l’Iraq et il ne ressemble à nulle autre contrée ailleurs dans le monde. L’Iran est l’Iran, c’est-à-dire un musée vivant et dynamique de plusieurs milliers d’années de civilisation de l’homme sur la terre.

Ne manque pas de visiter mon Iran, au moins une fois dans ta vie !

Dans l’attente de te voir bientôt.

 

Poupak Shirvani Mahdavi
Traductrice

Poupak Shirvani Mahdavi

Titulaire d'un master de français

avatar
Search in site
Scroll Top