Je pense à l’Iran et je ne t’oublierai jamais

Morgan LOTZ raconte son voyage en poème

À vous, les dignes héritiers de Hafez,

Les chevaliers modestes de Ferdoussi,

Qui nous menèrent à travers vos terres, à votre aise,

Mêlant l’émerveillement, et la joie aussi ;

 

À vous, les cavaliers chevauchant la Perse,

Depuis le crépuscule jusqu’au soleil, couché,

L’orient révélé dans son écrin se verse

Dans nos souvenances, émerveillées ;

 

Et de nos cœurs jaillissent les remerciements,

Enchantés et conquis Ô ! Éternellement.

 

Morgan Lotz

avatar
Search in site
Scroll Top