Poèmes à l’Iranienne

Tu remets un voile noir, ce vêtement sans forme

Et masques ta beauté, sous ce long uniforme

J’ai pensé à toi,sans rêve et sans sommeil

Espère ta liberté, ce matin à mon réveil

Le coq s’est répondait, le cauchemar est revenu

Mon espoir s’est envolé, dès l’aube quand je t’ai vu

 

Je sais que cette formé, que je vois devant moi

Malgré les apparences, n’est qu’une ombre de toi

Dans cette société, qui t’impose ce carcan

Tu dois pourtant  survivre et aller de l’avant

Loin de te figer et de baisser la croupe

Sans ce jong inhumain, tu continues ta sorte

Tu nous offres tes beaux yeux en relevant la tête

Comme pour te venger de cette immonde   bête

Cet affront à ton corps, à ta beauté à ta vie

Tu le dédoignes fièrement et timidement souris

Quand tu vois l’étranger, avide de contacts

Tu l’abords sans gêne, à en manquer de tact

Je n’ai pourtant perçu, qu’une partie du calvoine

Et moins d’autres blessures que l’on pourrait te faire

Avec cet habit noir, tu ressembles à la Vierge

Au nom de qui chez nous on boule tant de cierges

L’Islam ta religion, te promet le paradis

Est-ce une bonne raison, pour t’imposer l’enfer aujourd’hui ?

avatar
Search in site
Scroll Top