L’architecture de mosquée est tellement faite qui la représente le monument le plus important du monde musulman. Bien qu’il n’exista à l’origine aucune caractéristique architecturale pour ces édifices, des mosquées furent bâties pour permettre aux fidèles de se rassembler afin d’effectuer le rite de la prière. Lieu ouvert à tous par sa vocation universelle, la mosquée répond au besoin de rassembler les fidèles dans la cérémonie de communion avec le domaine divin.

La première mosquée sera la maison du prophète Mahomet située à Médine. L’architecture de la mosquée évoluera tant par les matériaux utilisés que par les diverses techniques employées sous l’influence des architectures des pays conquis. Certains monuments rituels construits pour d’autres religions préislamiques seront parfois utilisés comme lieux de culte. Les musulmans découvriront par leurs conquêtes des architectures d’une grande variété, observant divers styles architecturaux –  chrétien, zoroastrien, juif, chinois, indien, bouddhiste… – mais aussi de multiples échos à la sagesse islamique.

Qu’est-ce qu’une mosquée?

Parmi les monuments urbains, la mosquée ou masjid, est considérée comme l’un des plus importants dans n’importe quelle ville, village ou oasis du monde musulman. A l’origine, il n’existait aucune caractéristique architecturale pour ces édifices, mais peu à peu, les villes se développant, des portails furent érigés ainsi que des minarets et des tours. Elle se distingue des autres monuments urbains par son orientation dans l’espace.

L’architecture de  mosquée et la prière

En effet, les fidèles doivent, lors de la prière, être face à un mur connu sous le nom de qibla qui est orienté vers la Kaaba, grand cube dans lequel est insérée la pierre noire, située dans l’enceinte de la grande mosquée de La Mecque en Arabie Saoudite. Pour les musulmans, la prière peut être faite n’importe où, sauf dans les cimetières et les lieux d’aisance. Il n’y a pas besoin de plafond, de murs et d’équipements particuliers pour faire la prière, la seule obligation étant que le lieu soit pur.

Aucune caractéristique architecturale n’existant à l’origine pour les mosquées, des portails furent érigés ainsi que des minarets et des tours, influencés par l’architecture locale des pays conquis. De la sorte, l’architecture et l’ornementation des mosquées sont très différentes selon les pays. Mais toutes les mosquées du monde ont en commun de se diriger vers La Mecque.

Cependant, au cours de l’histoire de l’expansion de l’islam, dans les divers pays conquis, des mosquées furent bâties construites pour permettre aux fidèles de se rassembler pour observer ce rite. C’est ainsi que, selon les pays, l’architecture et l’ornementation des mosquées sont très différentes, car elles s’ inspirent de l’architecture locale.

Où se situe la première mosquée en Islam?

Les mosquées primitives avaient une forme très simple. En effet, la première mosquée était la maison du prophète Mahomet située à Médine. Puis la Quba, fut construite dans la même ville. C’était un lieu de rassemblement, fait de troncs de palmiers recouverts de feuilles de palme, où sa famille et ses disciples se retrouvaient pour faire la prière et régler différentes affaires. Une deuxième mosquée fut construite appelée Masjid-el-Nabawi ou mosquée du Prophète. Celle-ci avait comme un modèle très simple comme la première avec quelques bancs de pierre. C’est là que fut déposé ensuite le tombeau du Prophète et ceux de deux autres califes Omar et Abou Bakr. Les mosquées étaient toujours séparées par un mur de la rue et un passage était aménagé autour.

Minaret, le résultat direct de l'évolution de l'architecture de mosquée, Mosquée Imam Ispahan, 17 ème siècle

Minaret, le résultat direct de l’évolution de l’architecture de mosquée, Mosquée Imam Ispahan, 17 ème siècle

L’architecture de mosquée est-elle originale?

La simplicité était la règle, comme pour la prière des musulmans. Le souci des architectes musulmans consistait à trouver une synthèse entre cette simplicité datant déjà de la période pré-islamique et l’architecture traditionnelle des pays conquis. La mosquée peut être conçue comme l’expression de la culture de la société musulmane. Son architecture symbolise la stabilité liée à l’éternité divine. Elle est l’interface entre l’univers religieux et le non religieux, le profane. La femme ou l’homme venu du bazar animé et populeux y trouve un endroit calme et tranquille. Après s’être déchaussé pour des raisons pratiques et hygiéniques, il lui faut faire ses ablutions. Ensuite il tourne son regard vers la qibla pour prier.

Mihrab Uldjayto, 14 ème siècle, la décoration en stuc et en brique introduite dans l'architecture Mosquée de vendredi, Ispahan

Mihrab Uldjayto, 14 ème siècle, la décoration en stuc et en brique introduite dans l’architecture Mosquée de vendredi, Ispahan

Certains monuments rituels construits pour d’autres religions préislamiques ont malgré tout été utilisés comme lieux de culte. Quelles en sont les raisons ?

  • Construire un endroit destiné à faire la prière immédiatement était impossible.
  • Economiser le temps, l’énergie et la dépense, alors que l’endroit était approprié.
  • Montrer que l’islam a supplanté les cultes des pays conquis et peut les remplacer.

L’évolution de l’architecture de mosquée dès le  début de l’Islam

L’architecture de mosquée au début de la naissance de l’Islam

Au début de l’Islam, il n’y avait pas de cérémonie particulière lors de la prière des musulmans. Tel était aussi le cas au commencement du christianisme. De même, la décoration des églises était sobre, sans ornementation superflue, comme les premières mosquées. Mais à l’occasion de leurs conquêtes, les musulmans ont découvert des architectures d’une grande variété. Ils purent observer divers styles architecturaux : chrétien, zoroastrien, juif, chinois, indien, bouddhiste…

Les mosquées exigent pour règle la simplicité. Le souci des architectes musulmans consistait à marier cette synthèse entre les édifices de la période pré-islamique et l’architecture traditionnelle des pays conquis. Son architecture symbolise la stabilité liée à l’éternité divine ; elle est l’interface entre l’univers religieux et le non religieux, le profane.

L’expansion de l’Islam et celle de l’architecture de  mosquée

L’expansion de l’islam s’étant faite par des conquêtes militaires, le besoin d’un lieu destiné à rassembler les musulmans est vite apparu. Un tel besoin s’est manifesté pour la première fois en 642, à la suite de la conquête d’Alexandrie par AmrIbnEl-As. Une mosquée, proche de son poste de commandement et de son lieu d’habitation fut construite, ainsi qu’une véritable ville- garnison.

 L'architecture de mosquée Atiq à Shiraz, 9 ème siècle

L’architecture de mosquée Atiq à Shiraz, 9 ème siècle

Les mosquées devinrent indépendantes avec d’imposantes dimensions. Il s’agissait de lieux ouverts à tous. Mais progressivement, l’architecture de la mosquée a évolué tant par les matériaux utilisés que par les diverses techniques utilisées. Elle a était influencée par les architectures des pays conquis. Sous le califat omeyyade, les architectes s’inspirèrent de l’héritage antique et chrétien dans la construction des mosquées.

C’est ainsi que des colonnes et des piliers apparurent dans les salles de prière pour les différencier des églises chrétiennes. Certaines innovations telles que: le mihrab (petite niche sur le mur de la qibla), les dômes, le minbar (d’où l’imam s’adresse aux fidèles), la maqsûra (espace réservé au souverain), le minaret (une cour fermée), l’iwan (vaste porche voûté), des couloirs étroits, les hojreh (chambres privées), le shabestan (salle de prière pour l’été) furent ajoutés.

L'iwan du maître de mosquée de vendredi à Ispahan, un bel exemple de l'architecture de mosquée en Iran

L’iwan du maître de mosquée de vendredi à Ispahan, un bel exemple de l’architecture de mosquée en Iran

Mitra Jafari
Traductrice

Mitra Jafari

Titulaire d'un master de français

avatar
Search in site
Scroll Top